Les maladies parodontales

1411991991756

Ces maladies également appelées parodontites (ou déchaussements des dents) touchent environ 80% de la population adulte occidentale, ce qui en fait la maladie chronique la plus fréquente. En outre, près de 15% des personnes qui en souffrent sont atteintes de formes sévères de la maladie.

Qu’est ce qu’une maladie parodontale ?

A l’origine, la maladie parodontale se caractérise par une infection de la gencive et de l’os qui entoure les dents. L’infection entraîne une destruction des tissus parodontaux qui soutiennent les dents (gencive, ligament, cément et os de la mâchoire). Lorsque la maladie progresse, une poche parodontale se forme entre la gencive et la dent. Elle devient rapidement le réceptacle d’une grande quantité de bactéries et de tartre qui aggrave l’irritation de la gencive, et empêche la guérison. À son stade le plus avancé, la maladie parodontale provoque la chute des dents.

12

45

Quels sont les symptômes ?

  • Parmi les signes révélateurs d’une éventuelle maladie parodontale : gencives rouges et gonflées qui saignent facilement lors du brossage, mobilités dentaires, mauvaise haleine, abcès de la gencive, récessions gingivales…. Sur le plan esthétique, la destruction des tissus parodontaux peut entraîner de forts désagréments tels que la rétraction de la gencive.
  • Après le traitement, un suivi très rigoureux est indispensable pour maintenir les résultats obtenusIl est essentiel de pouvoir intervenir au plus tôt afin de prévenir le développement d’une maladie parodontale. Ainsi, en cas de saignements des gencives, ou si vos dents se mettent à bouger, n’hésitez pas à évoquer ces problèmes lors de votre prochain rendez-vous, afin de mettre en place les soins et les mesures de prévention adaptés à votre situation.
  • Attention, le tabac, ou un diabète non équilibré constituent des facteurs aggravants dans l’évolution et le traitement de la maladie.
  • Accompagnez votre brossage des dents d’un léger brossage des gencives en allant toujours de la gencive vers la dent, afin d’éviter la formation de tartre sous votre gencive.
  • D’une manière générale, une hygiène dentaire impeccable, accompagnée de détartrages minutieux très réguliers permettent souvent d’éviter l’apparition de cette maladie.L’hérédité a-t-elle une part de responsabilité dans l’apparition des parodontites ?


L’hérédité a-t-elle une part de responsabilité dans l’apparition des parodontites ?

famille-tout-sourire

  • Les patients qui souffrent d’une parodontite (déchaussement des dents) remarquent souvent qu’un de leurs parents a lui aussi perdu des dents relativement jeune. Il est alors légitime de se poser la question d’une possible hérédité.

  • Les parodontites sont causées par l’infection de la gencive et de l’os qui soutient les dents. L’organisme peut réagir de différentes façons. Chez certaines personnes, une faible infection peut entraîner des dégâts importants, alors que d’autres personnes fortement infectées ne développent aucun symptôme. Cette capacité de l’individu à se protéger ou au contraire à être très sensible aux problèmes parodontaux est en partie héréditaire. En effet des gènes de susceptibilité aux parodontites ont été identifiés, et cette susceptibilité peut être transmise des parents aux enfants.

  • Il semblerait également que les germes responsables de ces problèmes parodontaux puissent se transmettre d’un individu à l’autre par la salive.

    • Si vous êtes sujets aux parodontites ou si vous pensez l’être, un brossage de dents extrêmement minutieux et un contrôle très régulier au cabinet peuvent permettre d’éviter ces problèmes.
    • En effet, il est possible de stopper le développement de certaines bactéries et d’empêcher ainsi la maladie de s’installer.
    • Par ailleurs, les infections parodontales étant transmissibles par la salive, n’hésitez pas à faire consulter le reste de la famille.

         Des mesures de prévention efficaces et des traitements adaptés existent pour se prémunir des problèmes de déchaussement. Garder une bouche saine tout au long de sa vie est possible grâce à un suivi bucco-dentaire dès le plus jeune âge. Le déchaussement des dents (ou parodontite) est aggravé et accéléré chez les patients qui présentent un diabète non équilibré. Chez ces patients, le traitement du déchaussement dentaire est rendu plus difficile s’il ne se fait pas en concomitance avec le traitement du diabète.